Un magazine de La Petite Fabrique du Web - Éditions
Espace de recherche

Châteaux du Périgord

Catégories : Autour du Limousin | Châteaux
Imprimer Twitter Facebook Google Plus
Le château de Beynac
Le château de Beynac
Le château de Mareuil
Le château de Mareuil
Carnet d\
Le château de Jumilhac
Le château de Jumilhac
Le château de Hautefort
Le château de Hautefort
La maison forte de Reignac
La maison forte de Reignac

C'est au sein du Périgord que l'on dénombre la plus grande densité de repaires nobles de France. Le département de la Dordogne compte environ 1 500 châteaux, manoirs ou gentilhommières. Cette quantité importante d’édifices s'explique par les fortes rivalités successorales qui ont engendré un grand nombre de petits seigneurs, sans grandes richesses, mais toujours prêts à affirmer leur suprématie sur les autres.

Le Périgord, un haut lieu du sud-ouest

L’édification des châteaux du Périgord commence pour l’essentiel au cours des XIème et XIIème siècles sur des lieux difficiles d’accès comme des éperons rocheux. C’est le cas pour la forteresse de Beynac ou celle de Castelnaud. Cette position haute et la proximité de ces châteaux avec les axes de passage sont alors primordiales pour la pérennité de ces édifices. Le maître des lieux peut contrôler et prélever un droit de passage pour augmenter sa richesse.

La hauteur du donjon et l'épaisseur des courtines ne servent pas seulement à repousser les attaques ennemies. Elles reflètent aussi une image de puissance. Plus hauts sont les châteaux, mieux l'idée de domination va s'imposer dans les esprits des voisins et des ennemis. Certains châteaux comme celui de Commarque, s’entourent d’un village fortifié pour mieux se protéger. Cette prolifération des forteresses va continuer jusqu’à la fin du XIIIème siècle et l’arrivée de la guerre de cent ans va quelque peu ralentir leur édification et les dégrader.
En Périgord, l’évolution des châteaux de type forteresse est facile à comprendre, les innovations architecturales préférant se mêler aux anciennes au lieu de les remplacer purement et simplement.

De nombreux châteaux remaniés après des périodes troubles

Face à l’insécurité de la guerre de cent ans entre les royaumes de France et d’Angleterre, de nombreux châteaux vont subir des destructions et des abandons malgré le renforcement pour certaines forteresses de l’architecture défensive médiévale.

En effet, bon nombre de châteaux périgourdins vont être brûlés et les murs de certains vont souffrir de pillages importants. Ces châteaux alors à l’abandon comme le château des Bernardières, détruit après la guerre face aux anglais puis réhabilité tardivement au XVIIème siècle, vont être restaurés avec des techniques et des styles différents de leur type de construction. Autre exemple d’édifice où les guerres ont ravagé le bâtiment d’origine, le château de Puymartin. Ce dernier est restauré une première fois au XVème siècle, puis à nouveau détruit et reconstruit au XIXème siècle. La guerre de cent ans va également être une période néfaste pour le château de Mareuil qui est réhabilité au XVème siècle.

Certains édifices mélangent les époques et les styles pour montrer leur richesse. Ils font cohabiter harmonieusement une grande diversité de styles d’époques, de constructions successives, comme c’est le cas pour le château de Bourdeilles qui a gardé ses fortifications médiévales tout en s’agrandissant d’un palais de style renaissant du XVIème siècle. Un mélange de styles et d’époques est aussi visible au château de Losse. Ce dernier a gardé ses douves médiévales aujourd’hui sèches, ses murs de remparts et son châtelet. Un logis renaissance a été construit à la place du donjon central.

D’autres édifices eux, ont connu une ruine quasi-totale avant de renaître de leurs cendres, comme en témoigne le château de Jumilhac. A l’état de ruine après le passage des mercenaires de Richard Cœur de Lion, il est reconstruit dans un style renaissant avec des toitures en ardoises et de grandes ouvertures au cours du XVIème siècle.

La renaissance et les châteaux en Périgord

Au cours des XVème, XVIème et XVIIème siècles, la renaissance va relancer un élan de construction de châteaux à la mode des italiens et des grands châteaux du val de Loire. Ce style veut montrer principalement la richesse de leurs propriétaires. En effet, plus le château possède d’ouvertures et décorums, plus les propriétaires disposent de ressources importantes. La plupart de ces châteaux ne sont que d’apparat et n’ont plus d’utilité défensive comme c’était le cas dans les siècles précédents.

Dans le Périgord, de multiples châteaux vont apparaître à cette époque comme le château de Puyguilhem. Cet édifice a été construit entièrement au cours du XVIème siècle par des nouveaux aristocrates. Ces derniers sont de plus en plus proches du roi. Le même cas de figure est remarquable pour le château de Hautefort. Ancien domaine médiéval, c’est le marquis de Hautefort qui fait transformer le château en un palais de style renaissance avec de multiples toitures. Avec ces nombreuses ouvertures le style renaissance apporte de la lumière, du confort à l’intérieur des bâtiments et un brin d’exubérance au niveau des décorations.

D’autres bâtiments moins luxueux apparaissent comme la maison-forte de Reignac, sorte de manoir de style renaissant. La renaissance est une période faste pour les aristocrates du Périgord. Les Gontaut-Biron, riche famille du Périgord, récupèrent le château de Biron pour en faire une riche baronnie et construisent un édifice avec de nombreuses ouvertures et toitures. Une autre catégorie de personne se met également à construire des châteaux. C’est le cas par exemple de l’auteur Pierre de Brantôme qui se fait construire le château de Richemont.

Importance des châteaux aujourd’hui

Le Périgord dispose de nombreux châteaux admirablement préservés qui font aujourd'hui le plaisir des visiteurs. Mais certains bâtiments ont connu bien des soucis au cours du XXème siècle et leur préservation et conservation ne sont pas encore à l’ordre du jour. L’exemple du château de Laxion en est un des plus marquants. Ce château du XVème siècle a été brulé à deux reprises, en 1998 et en 2008. Aujourd’hui, une association de passionnés essaye de le restaurer pour en faire profiter le visiteur et ne pas laisser le bâtiment dans l’oubli et la végétation. Un autre château possède un intérêt particulier, celui de Montfort. Cet édifice des IXème et XVème siècles est resté à l’abandon jusqu’au début du XXème siècle, puis restauré avec des éléments qui ne sont pas propres à son style d’origine. Cependant, le visiteur ne peut pas le découvrir actuellement. Certains châteaux ne sont malheureusement pas visitables ce qui peut nuire à leur notoriété.

La découverte de ces « 1 500 châteaux » est pour le touriste un moment instructif en termes d’histoire et de préservation de ce patrimoine riche dans le Périgord. La plupart de ces châteaux, plus ou moins prestigieux, met en place des animations qui ravissent petits et grands. Le Périgord dispose d’une variété de châteaux, de styles tellement différents que chacun des visiteurs est charmé par la beauté et l’enthousiasme des périgourdins dans la conservation de ce patrimoine culturel important.

© Un article de Paul Dupuy - Détours en Limousin
Crédits photos : Akim Benbrahim - OT Sarlat, Mme de Coatpont - SI Mareuil et la Maison Forte de Reignac
Publié le : 04 juin 2013

 

Retrouvez-nous sur... Le Limousin Et aussi...
Détours en Limousin ® | ISSN 2110-5340 | Un magazine de La Petite Fabrique du Web - Éditions
Accueil | Contact | Annonceurs, passez une publicité sur le site | Votre fiche dans le carnet d'adresses | Mentions Légales
© Détours en Limousin 2006 - 2019 | Tous Droits Réservés - Reproduction interdite | Un site conçu par La Petite Fabrique du Web
L'invitation au voyage
Découvrez le cœur de la France
Mille et une visites, un patrimoine riche
Merveilleuse campagne limousine

Détours en Limousin est le site dédié aux promenades et aux lieux de curiosité du Limousin : rivières, forêts, monuments, villes, sites de mémoire...
Les passionnés de nature, de balades, de découvertes, trouveront des idées pour découvrir la région.
X

Recevoir des idées de sorties en Limousin avec la newsletter !