Un magazine de La Petite Fabrique du Web - Éditions
Espace de recherche

Felletin

>> Agenda des sorties - Catégories : Creuse (23) | Villes, villages
Localiser Imprimer Twitter Facebook Google Plus
Vue du belvédère à Felletin
Vue du belvédère à Felletin
Lanterne des morts et église du Moutier
Lanterne des morts et église du Moutier
Carnet d\
Château d'Arfeuille
Château d'Arfeuille
Jardin du cloître
Jardin du cloître
Pont Roby
Pont Roby

Située dans la haute vallée de la Creuse, la commune de Felletin se trouve au pied du plateau de Millevaches. Située à 10km d’Aubusson et à 50km de Guéret, cette commune, aux abords de la rivière Creuse, peut se vanter d’avoir une histoire et un patrimoine riches.

Une histoire à rebondissements

La cité de Felletin s’est construite autour de deux bourgs différents qui se sont rassemblés, un premier autour du château des vicomtes d’Aubusson à Beaumont et le second autour du prieuré fondé par les moines de l’abbaye bénédictine de Sainte-Valérie de Chambon-sur-Voueize. Felletin se situe sur une importante route commerciale allant de Limoges à Lyon (ancienne route romaine du commerce allant de Saintes à Lyon). La ville possédait deux ponts qui permettaient le franchissement de la Creuse : le pont Roby et le pont des Malades.

La cité connaît depuis l’époque antique de nombreux ravages, des mises à sac aux IX, XII, XIV, XVIème siècles, des épidémies comme celles du « mal des Ardents » au Xème siècle, des incendies comme au XIIIème siècle. Le château des vicomtes est détruit au début du XVème siècle mais la ville reste entourée d’une enceinte avec des tours rondes.

C’est à la fin du XVème siècle qu’apparaissent premières mentions de tapisseries de Felletin. Les origines des tapisseries de Felletin proviendraient du fait que les anglais ne livrant plus de laine en Flandres, des tapissiers flamands seraient venus en Marche accompagner Marie d’Avesnes pour son mariage avec le comte de la Marche au début du XIVème siècle. En 1689, Felletin devient une manufacture royale, en concurrence avec la manufacture royale d'Aubusson. Mais au XVIIIème siècle, cette dernière détourne le flux commercial ce qui provoque la fin de l’essor tapissier de Felletin.

Au XVIIIème siècle, les fortifications autour de la ville sont en partie détruites. Il ne subsiste que deux tours après 1820. Après la Révolution française, l’église Sainte-Valérie devient l’édifice religieux principal. A la fin du XIXème siècle, par soucis d’hygiène, le cimetière et la lanterne des morts sont déplacés.

Depuis l’époque médiévale, de nombreux hommes de Felletin mais aussi de toutes les communes du département partent vers les grandes villes sur les chantiers des grands bâtiments en tant que couvreur, maçon. Les hommes partent de novembre à mars mais certains restent définitivement dans les cités, ce qui fait chuter la population creusoise surtout entre le XIXème et le XXème siècle. Une école, celle des métiers du bâtiment, est fondée à Felletin en 1911 puis remplacée par l'école nationale du bâtiment en 1947 et enfin en 1998, par le lycée des métiers du bâtiment.

Fin XIXème siècle, l’industrie du diamant vient s’installer à Felletin sur les rives de la creuse pour profiter de sa force motrice. En 1905, une coopérative diamantaire se créa sous le nom de « La Felletinoise ». Elle va disparaitre dans les années 1950 avec l’essor du diamant synthétique mais il reste encore sur la commune de nombreuses traces de cette industrie.

Un patrimoine important

Felletin est riche d’un patrimoine considérable. L’église Sainte-Valérie dite aussi église du moutier est construite entre le XIIème et le XVème siècle. Elle possède une architecture mêlant le style roman et le style gothique flamboyant. Elle a également en son sein deux retables de style baroque datant tous deux du XVIIème. La renommée de cette église est due aux nombreuses peintures murales. Ces peintures murales datent de différentes époques et les plus anciennes sont du XVIIème siècle. L’élément remarquable de cette église est la chapelle dite « des lissiers » qui est unique car ses peintures ont été réalisées par des peintres cartonniers (ils utilisaient des cartons de tapisseries) de Felletin à la fin du XIXème siècle.

On trouve aussi sur la commune une deuxième église cette fois-ci de style gothique datant du XVème siècle. Cet édifice n’est plus religieux depuis 1839 puisque l’église principale est celle du moutier. De nombreuses expositions sur les tapisseries de Felletin y sont organisées.

Felletin possède aussi deux autres bâtiments de culte avec deux chapelles. La première est la chapelle blanche, fondée en 1625 dont il ne subsiste aujourd’hui que la façade. Un jardin a été créé dans les ruines pour suggérer l’ancienne forme de la chapelle. La deuxième, la chapelle bleue est construite au XVème siècle. Elle servait de lieu de recueillement d’abord aux malades du deuxième hôtel-Dieu de la ville puis à la confrérie des pénitents bleus. Elle est ensuite vendue en tant que bien national à la Révolution française.

Comme autres éléments d’importance patrimoniale, on retrouve le château d’Arfeuille, ouvert à la visite. Ce château fort du XIIème siècle remanié aux XV-XVIIIème siècles est l’un des rares châteaux français à avoir les mêmes propriétaires depuis la construction. Dans l’actuel cimetière, la lanterne des morts datant du XIIIème siècle est construite en granite. Le dolmen de la Croix Blanche datant du néolithique est classé aux monuments historiques est à découvrir au milieu des prairies environnantes. Le pont Roby anciennement appelé pont Soubre, pont médiéval porte le nom d’un tapissier du XVIIIème siècle. La commune possède aussi un autre pont ancien, celui des Malades. Dans la cité, il est possible de voir le site de la coopérative diamantaire la « Felletinoise » qui rappelle l’importance de cette industrie. Enfin la ville dispose de nombreux hôtels particuliers et maisons remarquables qui se trouvent dans les rues du quartier ancien de Felletin dont les plus vieux datent du XIIIème siècle.

Le barrage des Combes et la pêche

Le barrage des combes se situe à 2km au nord de Felletin. Construit à partir de 1913 jusqu’en 1918 par une société de tapissiers de Felletin et Aubusson, le barrage possède une centrale hydroélectrique qui fonctionne encore aujourd’hui. L’exploitation du barrage a évolué au fil des années mais le barrage n’a pas connu de grands changements mis à part son rehaussement de quelques mètres à la fin des années 1940.

Les visiteurs peuvent observer la maison de gardien construite en même temps que le barrage, en granite et brique. L'évacuation des crues est assurée par un déversoir de 142 m de long.

Pour la pêche, cette retenue d’eau est classée deuxième catégorie. Autour de ce site, de multiples petits aménagements ont été faits notamment pour la pêche à la carpe qu’il est possible de pratiquer ici la nuit. On trouve aussi des carnassiers comme le sandre et des grosses truites surtout en début de retenue.

Circuits de randonnées

  • « Circuit du château d’Arfeuille » : D’une longueur de 8,5km, cet itinéraire permet de découvrir les paysages agricoles autour de Felletin. Sur la balade, le visiteur passe à côté du château d’Arfeuille.
  • « Circuit du menhir » : D’une longueur de 10,5km, cette balade emprunte le pont Roby pour emmener le visiteur vers la commune voisine de Saint-Quentin-la-Chabanne qui possède une église remarquable.
  • « Circuit du Bost » : D’une longueur de 12,5km, cet itinéraire permet d’emprunter le pont médiéval des Malades. En longeant la rivière Creuse, il est possible d’observer la filature de laine Terrade. Au gré des villages traversés, la vue sur les plateaux au-dessus de Felletin attire l’œil du visiteur.

A faire sur la commune

De nombreuses activités sont à pratiquer autour de Felletin. Des visites sont proposées autour des fiertés de la commune comme la tapisserie avec la manufacture Pinton, la filature de laine Terrade, le château d’Arfeuille, mais aussi l’ancienne industrie lapidaire.

En savoir plus

© Un article de Paul Dupuy - Détours en Limousin
Crédits photos : Mairie de Felletin et OT Felletin
Publié le : 07 mai 2013

Felletin, à proximité

Hôtels, restaurants, campings, fermes auberges, gîtes, meublés et chambres d'hôtes :

Idées de sorties à Felletin

Retrouvez de nombreuses idées de sorties entre amis ou en famille : spectacles, concerts, cinéma, théâtre, marchés, expositions.

Autres idées

Retrouvez-nous sur... Le Limousin Et aussi...
Détours en Limousin ® | ISSN 2110-5340 | Un magazine de La Petite Fabrique du Web - Éditions
Accueil | Contact | Annonceurs, passez une publicité sur le site | Votre fiche dans le carnet d'adresses | Mentions Légales
© Détours en Limousin 2006 - 2017 | Tous Droits Réservés - Reproduction interdite | Un site conçu par La Petite Fabrique du Web
L'invitation au voyage
Découvrez le cœur de la France
Mille et une visites, un patrimoine riche
Merveilleuse campagne limousine

Détours en Limousin est le site dédié aux promenades et aux lieux de curiosité du Limousin : rivières, forêts, monuments, villes, sites de mémoire...
Les passionnés de nature, de balades, de découvertes, trouveront des idées pour découvrir la région.
X

Recevoir des idées de sorties en Limousin avec la newsletter !