Un magazine de La Petite Fabrique du Web - Éditions
Espace de recherche

Cloître de Cadouin

Catégories : Autour du Limousin | Eglises, chapelles
Localiser Imprimer Twitter Facebook Google Plus
Intérieur du cloître de Cadouin
Intérieur du cloître de Cadouin
Galerie autour du cloître
Galerie autour du cloître
Carnet d\
Intérieur du cloître de Cadouin
Intérieur du cloître de Cadouin

Entouré par la forêt de Béssede, le bourg de Cadouin (aujourd’hui Buisson-de-Cadouin) possède depuis le XIIème siècle une abbaye cistercienne. Ce site se situe à environ 40km de Bergerac et de Sarlat-la-Canéda, à proximité de la Dordogne, dans le Périgord noir. Des bâtiments accessibles aux visites avec deux architectures différentes, le style roman pour l’église du XIIème siècle et le style gothique flamboyant dans le cloître du XVème siècle. L’abbaye était la plus prestigieuse de Dordogne grâce à la présence du Suaire de Cadouin.

Une position monastique depuis le XIIème siècle

C’est en 1115 que Gérard de Salles fonde un monastère sur la commune de Cadouin qui sera affilié à l’ordre cistercien. Il subsiste aujourd’hui de cette époque l’église abbatiale, la sacristie et la base romane des bâtiments conventuels du site. Devenue abbaye, elle se soumet à l’ordre cistercien quatre ans plus tard, en 1119 dans la filiation de l’abbaye de Pontigny (l’une des quatre « filles » de Citeaux, grand centre spirituel situé en Bourgogne).

Le « Suaire de Cadouin »

Au moment de la prise d’Antioche, lors de la première Croisade, Adhemar de Monteil, évêque du Puy, récupère un tissu qui aurait été le suaire de la tête du Christ. Au moment de la mort de l’évêque, il confie le linceul à son chapelain, un prêtre périgourdin, qui le ramène dans le Périgord. Cependant la présence du suaire à l’abbaye n’est attestée que vers 1214. Dès lors, l’abbaye devint un lieu de pèlerinage, ce qui a favorisé l’enrichissement et le développement de l’ensemble religieux et du village qui s’est construit autour. En 1935, une expertise est menée pour connaître l’authenticité de l’objet. Cette dernière a révélé qu’il s’agissait d’un faux du XIème siècle.

Le cloître gothique flamboyant

Les galeries du cloître entourent un espace rectangulaire ouvert sur un jardin intérieur. Les galeries nord, est et sud sont de style gothique flamboyant alors que la galerie ouest, construite au début du XVIème siècle est de style renaissance. Les chapiteaux, appelés marmousets (sorte de petites figures excentriques et grotesques), sont placés à mi-hauteur et représentent des pêchés et des scènes de la vie quotidienne. Le siège de l’abbaye, l’escabeau du lecteur et les bancs des moines construits avec les pierres ocres du pays sont les restes du cloître primitif.

Le cloître du XVème siècle comporte 26 travées voutées en ogives. Les visiteurs peuvent trouver des bâtiments abbatiaux restaurés au cours du XVIIème siècle et abritant aujourd'hui une auberge de jeunesse.

L’église romane

L'église abbatiale de Cadouin est une église romane de trois nefs avec quatre travées voûtées en berceau brisé. Elle est consacrée en 1154. L'église possède la particularité d'être percée de trois oculi (petite fenêtre ronde) alignées, une sur la façade et deux sur la coupole. Ces oculi, lors de chaque équinoxe, sont traversés par un rayon de soleil, matérialisant l'orientation symbolique de l'église vers l'Orient. Le style roman de l’église est perceptible par son style assez épuré et sobre en opposition à celui du cloître.

Particularité

L’activité monastique s’est arrêtée en 1790 pendant la Révolution française. Avant cette date, la rigueur monastique, où l’on vit de son labeur et l’on prie sans ostentation, régnait en maître dans ce lieu.

L'Abbaye de Cadouin est inscrite parmi les sites du Patrimoine mondial sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle depuis 1998. Elle est classée Monument Historique depuis 1840.

Des visites nocturnes au flambeau sont aussi proposées en période estivale ainsi que des ateliers en famille.

A proximité

Le village autour de l’abbaye recèle de nombreuses maisons et ruelles de charme. A 7km de Cadouin, les visiteurs peuvent retrouver l’église de Saint-Avit-Sénieur. Ce site est également classé au Patrimoine mondial sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. De belles églises sont à découvrir sur les communes autour de Cadouin.

Circuit de randonnée « Entre bastides et abbayes » de 6,3km : boucle qui part de l’église de Saint-Avit-Sénieur en suivant le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, en direction de Cadouin et son abbaye, puis continue vers Molières, une petite bastide de Dordogne.

En savoir plus

Les tarifs des visites et horaires d'ouverture sont à découvrir sur le site de Semitour ou sur le site du Pays de Bergerac, .

© Un article de Paul Dupuy - Détours en Limousin
Crédits photos : Semitour Périgord
Publié le : 15 mai 2013

 

Cloître de Cadouin, à proximité

Hôtels, restaurants, campings, fermes auberges, gîtes, meublés et chambres d'hôtes :

Autres idées

Retrouvez-nous sur... Le Limousin Et aussi...
Détours en Limousin ® | ISSN 2110-5340 | Un magazine de La Petite Fabrique du Web - Éditions
Accueil | Contact | Annonceurs, passez une publicité sur le site | Votre fiche dans le carnet d'adresses | Mentions Légales
© Détours en Limousin 2006 - 2019 | Tous Droits Réservés - Reproduction interdite | Un site conçu par La Petite Fabrique du Web
L'invitation au voyage
Découvrez le cœur de la France
Mille et une visites, un patrimoine riche
Merveilleuse campagne limousine

Détours en Limousin est le site dédié aux promenades et aux lieux de curiosité du Limousin : rivières, forêts, monuments, villes, sites de mémoire...
Les passionnés de nature, de balades, de découvertes, trouveront des idées pour découvrir la région.
X

Recevoir des idées de sorties en Limousin avec la newsletter !